AM Science Dialogues 2018

1er Science Dialogue à Neuhausen (SH): fabrication additive comme pilier d'innovation

C'est le 29 mai 2018 de 17h00 à 20h00 que s'est tenu le premier AM Network Science Dialogue en collaboration avec l'ITS et ZHAW à Neuhausen (SH). Les près de 40 participants ont pu obtenir une vision globale de la fabrication additive lors des exposés d'A. Kirchheim (ZHAW), D. Kündig (Ecoparts AG) et R. Schindel (Prodartis AG).

Les intervenants ont démontré, grâce à leur expérience, les innovations et la valeur ajoutée qu'apporte cette technologie. Les dangers qui doivent être pris en compte prouve que la fabrication additive n'en est qu'à ses débuts dans certains domaines de production.

Avant l'apéritif de réseautage qui a clôturé la soirée, ZHAWEcoparts AGProdartis AGCADFEM et l'AM Network ont pu se présenter brièvement.

 

2e Science Dialogue / cercle de partique à Brugg (AG): la tendance de la fabrication additive

Le 18 septembre 2018, de 17h00 à 19h30, s’est tenu le second Science Dialogue de l’AM-Network à Brugg (AG). Cet événement a été organisé en collaboration avec le Hightechzentrum Aargau (HTZ). Une vingtaine de participants des domaines économique et de la recherche étaient présents.

Leendert den Haan, du HTZ, y a expliqué ce que représentera la fabrication additive pour la Supply Chain Management. La sécurité au niveau légal, la protection de la propriété intellectuelle, les questions liées à la responsabilité, la protection des données ainsi que les droits sont des thèmes qui gagneront en importance. Afin d’approfondir ces sujets, un cercle de pratique sera réitéré l'année prochaine, initiant ainsi de nouvelles coopérations et projets.

Une brève présentation des possibilités de la fabrication additive ainsi que les avantages qu’octroie une affiliation à l’AM-Network ont été exposés par Hendrik Holsboer, directeur de l’AM-Network. Les participants des PME ont particulièrement été rendus attentifs aux possibilités de promotion d’Innosuisse.

Le prof. Dr. Kaspar Löffel, de la Haute école spécialisée du nord-ouest de la Suisse (FHNW) a utilisé une turbine de pompe afin d’illustrer les défis liés au développement et à la fabrication d'un composant complexe avec la technologie 3D. L'exemple a montré que la technologie peut également apporter des avantages en remplacement de pièces existantes.

 

 

Dominik Solenicki de l'entreprise Sintratec

 

Dominik Solenicki, partenaire et fondateur de Sintratec, a démontré de quelle manière une start-up peut se développer en tant que prestataire en impression 3D. Les impressions de Sintratec couvrent le marché du loisir ainsi que le marché haut-de-gamme, offrant à l'entreprise un succès mondial. Les discussions animées dans le showroom de Sintratec ont prouvé l'intérêt des participants pour l'histoire à succès de cette entreprise.

Lors de l'apéritif, les invités ont pu développer leur réseau de contacts.  

3e Science Dialogue à Biel/Bienne (BE): la fabrication additive comme moteur d'innovation

La 3e édition du Science Dialogue de l'AM-Network s'est tenue dans l'entreprise Posalux SA à Biel/Bienne le 26 septembre 2018 de 17h00 à 19h30. Cet événement a été planifié en collaboration avec la Chambre économique Bienne-Seeland et la Haute école spécialisée bernoise. Une vingtaine de participants issus des domaines économiques et de la recherche ont répondu présents. 

Suite à la brève présentation de l'entreprise Posalux SA par son directeur, ce fut au tour d'Hendrik Holsboer, du réseau AM-Network, de présenter son association. Les moyens de promotion du réseau et ceux d'Innosuisse ont également été exposés.

Karl-Heinz Selbmann, de l'Institut de la technologie de l'impression de la Haute école spécialisée bernoise, a débuté la série de présentations. Suite à une vue d'ensemble des différents procédés d'impression, les avantages et désavantages de cette technologie ont été expliqués. Les composants complexes, la production en parallèle, les produits individualisés ou encore la production monolithique ne sont que quelques-uns des avantages de la production additive. Pour conclure, Karl-Heinz Selbmann a démontré la complexité et la durée de l'ensemble de la chaîne de procédés entourant l'impression 3D, et a expliqué que sa maîtrise nécessite de nouvelles compétences mais, souvent, également de nouveaux partenaires.  

Selon le prof. Dr. Herbert Ruile, du réseau thématique national VNL (Verein Netzwerk Logistik), la fabrication additive va fortement influencer les chaînes de valeur. Une estimation du Gartner Group prévoit que, d'ici à quatre ans, près de 75% de pièces pourront, selon les branches, êtes produites grâce à la fabrication additive. La production distribuée pourrait donc apporter plus d'avantages que d'inconvénients. En raison de ces estimations, d'importantes entreprises de logistique ont également commencé à construire, avec plus ou moins de succès, leur propre parc d'imprimantes 3D. Grâce à cela, la commande jusqu'ici planifiée devient une commande de fabrication individualisée et, finalement, une commande de développement individualisé.

Finalement, Dominique Beuchat de 3D Precision SA et Thomas Lüdi de Protoshape ont présenté leurs prestations en tant que fournisseurs AM. L'entreprise de Dominique Beuchat couvre toute la chaîne de valeur ajoutée, de la construction, en passant par la fabrication et enfin par les travaux de finitions. Thomas Lüdi a concentré sa présentation sur une étude de faisabilité dans laquelle Protoshape assure la qualité de la fabrication additive avec de nouveaux alliages.   

Grâce au soutien de l'équipe de la Chambre économique Bienne-Seeland, les participants ont pu approfondir leurs discussions lors d'un apéritif.  

  

4e Science Dialogue à Manno (TI)

La 4e édition du Science Dialogue s'est déroulée le 16 octobre 2018, de 17h00 à 19h30, à la Scuola Universitaria Professionale della Svizzera italiana (SUPSI) de Manno au Tessin. Organisé en collaboration avec la SUPSI, l'Associazione Industrie Ticinesi (AITI) et l'AM-Network, cet événement a attiré une septantaine de participants issus de l'économie et de la recherche.

Suite aux salutations des organisateurs Messieurs Stefan Modenini (directeur AITI), Emanuele Carpanzano (directeur du département des technologies innovantes à la SUPSI) et Marco Colla (directeur de l'institut SUPSI, ISTEPS), c'est le directeur de l'AM-Network Hendrik Holsboer qui a pris la parole afin de présenter l'association ainsi que les moyens de promotion du réseau et ceux d'Innosuisse.

Marco Colla a abordé l'histoire, les diverses expériences et les domaines d'application de la fabrication additive, suite à quoi il a expliqué de quelle manière les défis du procédé de production se présenteront, quelles tendances AM se profileront et quelles étapes d'intégration seront nécessaires. Paolo Gennaro (Managing Director GF Precicast Additive SA) et Marco Boccadoro (chef d'EDM Research chez GF Machining Solutions Agie Charmilles SA) ont présenté leur impressionnant savoir-faire dans le domaine de la fabrication additive (construction de turbines pour les avions et machines pour séparer les parties AM de la plaque de base).  

Du côté de la SUPSI, Stefano Baraldo et Alberto Ortona ont abordé la thématique du contrôle de la qualité dans le procédé AM et son développement dans le domaine de la fabrication additive en céramique. 

Grâce au support de l'équipe de la SUPSI, quelques exposants de la région ont pu présenter leurs prestations lors d'un apéritif.  

   

5e Science Dialogue à Muttenz (BL)

Le 4 décembre 2018, de 17h00 à 19h30, le cinquième AM Network Science Dialogue s’est déroulé à Muttenz, dans le nouveau campus de la Haute Ecole Spécialisée du nord-ouest de la Suisse (FHNW). Cette intéressante manifestation a été planifiée avec des partenaires locaux, la promotion économique BaselArea.Swiss et la FHNW. Une quarantaine de participants, issus de l’économie et de la recherche, ont répondu présents.

Suite aux salutations effectuées par Daniel Seiler (FHNW, institut pour la technologie médicale et analytique), les organisateurs Sébastien Meunier (BaselArea.Swiss) et Hendrik Holsboer (AM Network) se sont présentés. Le potentiel de la fabrication additive a à nouveau été abordé et les participants rendus attentifs aux solutions de soutien proposées par Innosuisse.

Daniel Seiler a montré les domaines d’activité de l’institut pour la technologie médicale et analytique et a présenté, en se basant sur le Wohlers Report, la façon dont se développe le marché dans le domaine de la fabrication additive. C’était ensuite au tour de Sebastian Pfirter de présenter son entreprise Designerei. Il a expliqué comment une petite entreprise possédant ses propres produits et prestations peut s’essayer à l’impression 3D de façon fructueuse. Le dernier exposé a été présenté par Ralf Schuhmacher de Medartis. Fort d’une longue expérience, ce dernier a expliqué quels matériaux peuvent être utilisés dans la production AM et comment innover dans ce domaine.

Suite à la visite du laboratoire IMA, un apéritif a été servi au 12e étage du campus FHNW de Muttenz, ce qui a permis aux participants de dialoguer et de nouer de nouveaux contacts.

 

    

 

    

6e Science Dialogue à Ste. Croix (VD)

Le 5 décembre 2018, de 10h00 à 16h30, un événement AM s’est tenu à Sainte-Croix. Celui-ci a été organisé en collaboration avec le groupe spécialisé pour la fabrication additive (FGAM) du Swiss Engineering (STV), ainsi qu’avec l’AddiPole de la Haute Ecole Spécialisée de Suisse occidentale (HES SO – HEIG VD).

Martin Graf, président du FGAM, a salué les participants et passé la parole à Hendrik Holsboer, directeur de l’AM Network, qui a présenté son réseau thématique national. Puis, Sylvain Hugon a expliqué les prestations d’AddiPole dans le domaine de la fabrication additive. AddiPole offre son soutien dans les branches de la technique médicale, de l’industrie horlogère ou de la robotique, au niveau du design et jusqu’aux  travaux de finition des pièces AM.

A l’aide d’un exemple pratique, le professeur du Centre professionnel du Nord vaudois (CPNV) Cyril Guinchard a présenté de quelle manière la fabrication additive peut être employée pour la fabrication d’une boîte à musique en forme de tortue de l’entreprise Reuge.

Eric Sevin, de Prodways, Jean-Marie Jacquet, de SWISSto12 SA, Emanuel Pillwein, de Alphacam Swiss et Dominique Beuchat, de 3D Precision SA, ont expliqué comment la fabrication additive peut être appliquée dans la pratique. D’innovantes machines pour le soudage par rechargement, des applications dans le domaine orthopédique, des composants pour les applications à haute fréquence ainsi que d'autres applications ont fourni un riche aperçu de la pratique de la fabrication additive.

Une visite des ateliers AddiPole a permis de voir la production d pièces AM en plastique et en métal. Le scanner et les mesures des pièces ont également été présentés. Pour terminer, Joël Cugnoni, professeur à la HEIG-VD, a expliqué le design ainsi que calculs concernant les pièces de construction légère.

Lors du repas de midi, des pauses et de l’apéritif de clôture, diverses expériences ont pu être partagées, ainsi que des prochaines activités communes abordées.      

    

 

    

Diese Seite teilen