Impressions de la foire Rapid.Tech

En 15 ans d'existence, la foire annuelle Rapid.tech s’est muée en une vitrine diversifiée pour les acteurs de la 3D en Allemagne. Dans la halle 2 de la Messe ERFURT, plus de 200 exposants ont présenté des techniques et innovations au niveau de la fabrication additive. AMX et additively sont venus de Suisse et avaient un grand stand à disposition à la Rapid.Tech: www.additively.com et www.am-expo.ch  

 

Présence suisse à la Rapid.Tech grâce à AMX et additively

 

Une tendance intéressante qui a pu être observée lors de la Rapid.Tech de cette année concernait le domaine de la construction, qui devient plus grand et s’étend à davantage de matériaux. L’entreprise berlinoise GEFERTEC GmbH en est un exemple parlant. Elle a présenté des exemples d’impression 3D en métal pour la fabrication industrielle avec des machines de la gamme GTarc. Avec la GTarc 3000-3, il est possible de créer des pièces de construction avec les dimensions x-y-z de 1100 mm – 1400 mm – 1560 mm, comme le démontre par exemple le «Alex miniature» imprimé en 3D.

 

Un «mini Alex» réalisé avec l’imprimante 3D métal de GEFERTEC GmbH

 

Le groupe suisse Oerlikon n’avait pas à rougir face à la concurrence allemande. Il a présenté des produits en métal, polymère et céramique et invite tous les membres de l’AM-Network à prendre contact avec Oerlikon AM au sujet des opportunités de R&D: www.oerlikon.com/am

 

Sur un stand commun, les instituts Fraunhofer ont montré de manière impressionnante qu'ils désirent jouer un rôle de pionnier dans le domaine de la recherche AM en Europe. Pas moins de 18 instituts s’adonnent à la fabrication générative auprès de Fraunhofer. Le site internet suivant offre une bonne introduction concernant l'éventail des activités de recherche: www.generativ.fraunhofer.de

 

Des pièces AM inhabituelles pouvaient être observées au stand de Hermle Maschinenbau GmbH. L’entreprise d’Ottobrunn bei München a présenté des outils possédant un cœur un cuivre réalisés avec la technologie MPA (commande de poudre métallique). Le procédé rend possible la fabrication additive avec des métaux colorés tels que cuivre et alliage de bronze: www.hermle-generativ-fertigen.de

 

L’impression 3D de métaux colorés est rendue possible grâce à la technologie MPA de Hermle

 

La société Neotech AMT GmbH de Nürnberg s’est quant à elle spécialisée dans l’impression 3D d’électronique. Elle a présenté, lors de cette Rapid.Tech, un appareil pour le prototypage de circuits imprimés en 3D, ainsi qu’une nouvelle plateforme pour la production en série d’antennes, de circuits électroniques ainsi que de pistes conductrices: www.neotech-amt.com

 

Auteur: Patrick Roth

Diese Seite teilen